Deux petits points de grammaire française à usage universel :

"Continuer à ..." ou "Continuer de ..." ?

En lisant ce thread de forum j'ai constaté qu'il n'y avait pas de règle favorisant l'emploi de à ou de avec le verbe continuer, il semble cependant plus harmonieux d'utiliser de plutôt que à avant un verbe commençant également par la lettre "a" afin d'éviter une redondance phonétique. Exemple : Nous pouvons continuer d'allouer des ressources... plutôt que Nous pouvons continuer à allouer des ressources...

"Avoir convenu de ..." ou "Être convenu de ..." ?

Lorsque le contexte dans lequel la formule est employée implique que quelque chose est approprié/acceptable pour quelqu'un, l'auxiliaire avoir est obligatoire. Exemple : Les termes du contrat lui ont convenu.

L'explication est plus vague lorsqu'il s'agit du cas où plusieurs parties se mettent d'accord sur un point. Le CSA pondère plusieurs réponses, avec d'un coté du ring ceux qui tolèrent l'utilisation de l'auxiliaire avoir dans le registre courant en précisant que l'emploi de l'auxiliaire être relève d'une expression plus soignée et de l'autre coté l'Académie Française qui, beaucoup plus tranchée, impose l'emploi de l'auxiliaire être en toute circonstance.