Sitôt le glas de mes 24 ans sonné, la nouvelle tomba : je dois dorénavant porter des lunettes. Aussi loin que je me souvienne je n'ai jamais consulté d'ophtalmologiste — hors consultation médicale générale — et c'est précisément lors de ma dernière visite médicale d'aptitude professionnelle que j'ai commencé à réaliser : j'ai obtenu des résultats au test optique tellement mauvais par rapport à ma dernière visite que même le médecin en a été étonné sur le moment, ce que j'ai tempéré en invoquant que cette visite médicale avait lieu tôt et que j'étais fatigué, par conséquent que je n'étais pas bien réveillé.

Ironiquement, c'est en accompagnant le bro' récupérer ses lunettes le weekend dernier que j'ai pris la décision de consulter un ophtalmo pour un check-up et surtout pour m'assurer que l'examen de ma dernière visite médicale n'était qu'un mauvais souvenir : je suis reparti avec une ordonnance diagnostiquant un "léger astigmatisme". FAIL!

Une fois passé le délire du choix de la monture, j'ai réalisé avec moult blase que j'avais franchi un palier : la vie a des méthodes bien particulières de vous rappeler que vous vieillissez, des fois que vous ne soyez pas affecté par le compteur des années qui passent.