L'idée d'apprendre à jouer de cet instrument me trottait dans la tête depuis un bail, et ces dernières années j'étais de plus en plus attentif au rôle que jouait la batterie dans la musique que j'écoute — en même temps, c'est aussi celui qu'on distingue le mieux, même pour une oreille non entrainée. La motivation je l'avais depuis longtemps, le déclic c'est à la fin de cet été que je l'ai eu... chez joxer, en jouant à Rock Band pour la première fois. Oui chuis comme ça moi : contrairement a un mec normal qui après s'être amusé pendant une soirée sur Rockband se dirait tiens, et si je me l'achetais moi aussi, Rock Band ?, moi j'ai décidé de me mettre à la batterie tout court. Heh!

En effet, contrairement à la basse et la guitare que j'ai "appris" de manière plus ou moins autodidacte — autrement dit en bon djeunz branché que je suis, en trouvant des pseudo cours et autres supports de formation ISO-1664 RACHE-certified sur Internet — j'ai décidé cette fois de faire les choses bien afin de partir sur de bonnes bases : pour ce faire je prends des cours particuliers depuis septembre dernier — d'ailleurs, encore merci à Arnaud pour le contact ;) Mon premier trimestre touchant à sa fin, voici un premier bilan.

Je me doutais bien que jouer de la batterie était fondamentalement différent de jouer de la guitare et de la basse, deux instruments pour lesquels il est possible de capitaliser certaines compétences/connaissances/réflexes pour apprendre l'un en sachant jouer de l'autre. La batterie : que dalle, si ce n'est qu'il est toujours pratique d'avoir acquis un semblant de sens du rythme. Pour le reste, je pars de zéro. Peut-être que je commence à me faire vieux et qu'apprendre devient difficile mais ce que je peux affirmer, c'est qu'apprendre à jouer de la batterie ça fait littéralement fumer le cerveau : lorsque je sors d'un cours lors duquel j'ai travaillé à la synchronisation/dé-corrélation de mes bras/jambes pendant une heure, j'éprouve une fatigue salutaire. C'est difficile à retranscrire, mais lorsque je fais ces exercices j'ai l'impression de sentir mon cerveau travailler, sur un plan musculaire et non intellectuel. Vraiment étrange, bien que très plaisant.

Le principal inconvénient de cet instrument, c'est qu'il fait du bruit. Certes pour celui qui en joue c'est de la musique, mais pour les autres c'est du boucan. Lorsqu'on habite un 2-pièces dans Paris, choisir d'apprendre à jouer de la batterie est tout sauf rationnel, et une heure de cours par semaine en studio ne suffit clairement pas pour progresser à un rythme satisfaisant. je remercie Jop pour ce magistral enfonçage de double porte ouverte.
Ce dernier m'a suggéré de me renseigner sur les kits de batterie électroniques, me proposant quelques liens d'entrées de gamme pour la forme. Après quelques heures de lecture de divers articles/threads de forums sur le sujet suivies d'un passage à la Baguetterie de Paris pour quelques essais réels en compagnie de Santx — qui prend également des cours de batterie, l'infâme suiveur —, nous avons tous les trois opté pour le kit TD-4K de la gamme V-Drums de Roland.

Nous avons eu la chance de bénéficier d'un pack aux petits oignons grâce à notre prof de batterie qui est un ami du patron de la Baguetterie de Paris : les vendeurs ne faisant pas de fat marges sur les produits Roland, la Baguetterie nous a proposé de nous fournir des accessoires un peu plus sérieux que ceux fournis de base avec les packs, à savoir un casque d'écoute Sennheiser HD-202, un très bon siège Gibraltar et une pédale de grosse caisse Pearl P890. Personnellement j'ai trouvé le casque Sennheiser pas terrible du tout, remplacé illico par un Sony MDR-7505. Pour le reste, c'est du tout bon : nous avons désormais de quoi nous exercer entre nos cours sans faire trop[1] chier les voisins.

Notes

[1] Je dis trop car Santx a déjà eu l'occasion de faire la connaissance de sa voisine du dessous grâce à sa batterie, à peine 20mn après avoir terminé de l'assembler...