Anathema - Indsight

Une collection de reprises de leurs propres chansons – principalement des deux albums précédents, "A fine day to exit" et "A natural disaster" – en version acoustique.
Titres retenus : Flying, Are you there, One last goodbye

Archive - Controlling crowds

Du grand Archive, planant mais plus froid voire glauque que les précédents albums.
Titres retenus : Bullets, Dangervisit, Razed to the ground


t

Arctic Monkeys - Favourite worst nightmare

Excellent album d'un groupe dont le buzz – pourtant énorme, premier groupe à se faire connaître via MySpace toussa... – m'était passé à des années-lumière à côté, ça vous fout une patate en béton armé jusqu'aux dents.
Titres retenus : Do me a favour, This house is a circus, If you were there, beware

The ARRS - Héros assassin

Le retour en force des rageux apocalyptico-pieux. Toujours plus vener', avec un peu plus de chant clair. Attention toutefois pour le prochain album, ça commence à devenir un peu répétitif...
Titres retenus : Cannibale, Nihil est in homine, Le ciel des uns et l'enfer des autres

Asian Dub Foundation - Punkara

Un album très coloré, avec des textes toujours aussi engagés, des lignes de basse toujours aussi rebondissantes et une guitare un peu plus travaillée. C'est toujours un plaisir !
Titres retenus : Target practice, Burning fence, Speed of light

Biffy Clyro - Puzzle

La galette surpuissante du groupe de rock écossais mais pas trop que j'ai découvert en première partie du concert de Muse au Parc des Princes, et même que j'étais retourné les voir lors de leur passage à la Maroquinerie. quelques mois plus tard. Un must-have.
Titres retenus : Living is a problem because everything dies, Who's got a match ?, Get fucked stud

Birdy Nam Nam - Manual for successful rioting

De l'électro turntabeulisé assez intéressant, bien qu'un peu inégal au bout de plusieurs écoutes. De très bons titres, ceci dit.
Titres retenus : Love your enemy (kill your friend), Space cadet apology, The parachute ending

Black Light Burns - Cruel melody

L'arlésienne solo de Wes Borland s'est finalement transformé en un combo aux composition électro-rock-indus de très bonne facture, l'ex-pas-si-ex-que-ça-gratteux de Limp Bizkit est aussi compétent au micro qu'à la guitare.
Titres retenus : Lie, Stop a bullet, One of yours

Cocoon - My friends all died in a plane crash

Premier album reprenant la totalité des titres de leur EP "From Panda mountains", c'est tout mignon musicalement mais tout glauque quand on écoute les paroles avec un peu d'attention.
Titres retenus : Vultures, Tell me, Microwave

Comeback Kid - Broadcasting

Bon ben là normal hein, du gros HxC bouillonnant comme les cogneurs de Comeback Kids sont habitués à en débiter. C'est cohérent, même par rapport aux précédents skeuds. Comme pour The ARRS j'ai bien envie d'dire qu'on ne change pas une recette qui marche, mais va bien falloir un jour quand même...
Titres retenus : Broadcasting, The blackstone, Market demands

Dagoba - Face the colossus

Voila un exemple typique de groupe qui, contrairement à Comeback Kid, arrive à se renouveler tout en gardant une cohérence d'album en album. C'est puissant, c'est beau, je ne m'en lasse toujours pas après des dizaines d'écoutes.
Titres retenus : Face the colossus, Somebody died tonight, Orphan of you. J'ajoute exceptionnellement The nightfall and all its mistakes parce que ce serait un crime de ne pas le citer.

Dillinger Escape Plan - Ire works

Excellentissime nouvel effort du combo mathématico-maniaque, que je trouve personnellement plus accessible que les précédents albums sans pour autant devenir de la soupe - loin s'en faut. Beaucoup plus de chant clair, évolution logique de "Miss Machine".
Titres retenus : Milk lizard, Horse hunter, Mouth of ghosts

Dredg - The Pariah, The Parrot, The Delusion

Sorti il y a quelques jours, le nouvel album de Dredg est une petite perle d'équilibre. Chansons catchy – à la limite de la pop, râleront les joxers –, interludes reposants... il n'y a rien à jeter.
Titres retenus : Ireland, Gathering pebbles, Information

Emiliana Torrini - Me and Armini

Nouvel album qui marque franchit un nouveau palier dans l'évolution du style de Emiliana Torrini : elle s'éloigne de plus en plus de son Bjorkisant premier album pour nous livrer ici des titres plus acoustiques et intimistes, qui après quelques écoutes passent très bien.
Titres retenus : Big jumps, Jungle drum, Gun

Empyr - The peaceful riot

Combo formé de pièces rapportées de plusieurs représentants du cliniquement mort neo-metal français (Pleymo, Watcha, Vegastar, Kyo), Empyr m'a agréablement étonné par le professionnalisme et l'ambiance de ce premier album, alternant gros riffs et envolées mélodiques stratosphériques.
Titres retenus : New day, Water Lily, March on

Ez3kiel - Naphtaline + Battlefield

En deux ans Ez3kiel a eu le temps de sortir deux albums très aboutis mais presque opposés dans leurs ambiances : "Naphtaline" est une entorse à leur style habituel en ce sens où ses titres sont composés exclusivement à l'aide de "vrais" instruments (violon, accordéon, piano) qui coupent net toute ressemblance avec leurs précédentes compositions Dub/indus : c'est un album radicalement différent, mélancolique et lent. "Battlefield" marque le retour à leurs style originel : imposant, vibrant, mais bien que teinté d'électro il garde des séquelles de l'épisode "Naphtaline" avec des pistes fragiles et douces. Deux albums complémentaires, savamment composés.
Titres retenus : Exebecce, Lethal submission, Premier flocon pour "Naphtaline" et Adamantium, Break or die, Lull pour "Battlefield"

Foo Fighters - Echoes, silence, patience & grace

Un album dans la lignée de "In your honor", avec tout ce qu'il faut de patate et de mélodie pour en faire un skeud équilibré qu'on peut écouter des dizaines de fois sans problème.
Titres retenus : The pretender, Summer's end, But, honestly

Headcharger - Watch the sun

Deuxième album pour les bucherons normands avec un son plus chaleureux, plus pro. Du très bon.
Titres retenus : If you wanna dance you gotta pay the band, Up to you, Bill Murray syndrome


The John Butler Trio - Grand National

Un album à l'ambiance globalement un peu plus légère que le précédent "Sunrise over sea", un peu inégal dû à quelques digressions musicales du père Butler. Sans etre un "Grand" album, on y trouve tout de même de très bonnes choses !
Titres retenus : Used to get high, Devil running, Nowhere man

Kaly Live Dub - Fragments

Voilà le skeud d'un groupe que j'ai découvert par hasard, du Dub français avec tout ce qu'il faut de basse bien ronde et de samples mais baignant l'ambiance particulière en raison de touches électro omniprésentes. Excellent pour coder.
Titres retenus : Broken atom, Silent moment, Ravmone.exe

Linkin Park - Minutes to midnight

Et voici mon quota daubasse*easy listening, toutefois cet album marque un virage radical dans leur discographie : son plus froid, titres relativement différents... on est loin de la grosse prod' bulldozer habituelle. Même les paroles sont moins niaises, c'est dire !
Titres retenus : Given up, No more sorrow, In pieces

The Living End - White noise

Yay, les punks australiens sont de retour. Le successeur avait du pain pour égaler "State of emergecy", et "White noise" relève le challenge haut-la-main avec une douzaine de titres au rock entraînant, alternant contestation et prose niaise... Juste génial.
Titres retenus : 21st century, How do we know, Raise the alarm

Maczde Carpate - Bâtard

Le dernier album – au sens littéral du terme, le groupe ayant décidé d'un break dont souvent on ne revient pas – est un double album, le premier comportant treize titres d'un pop-rock tantôt épais tantôt doux, aux paroles très figurées ; le second skeud est un excellent live de leurs titres précédents.
Titres retenus : Ammo, Le rêve du requin, La cognée

Phasme - Nuits

5 titres d'un électro minimaliste, léger et poétique. A l'image d'une phasme, quoi.
Titres retenus : beuh, tous ?


Phasme - Oniric dictaphone

Même chose, en un peu plus compact et sombre. Téléchargeable gratuitement sur leur MySpace.
Titres retenus : tous !


Portishead - Third

Le grand retour des trip-hopeux anglais qui ne veulent pas entendre dire qu'ils font du trip-hop. Ceci dit à l'écoute de ce nouvel album, on veut bien les croire : plus rien à voir avec les albums précédents, c'est expérimental, froid, triste. Le pire, c'est que ça passe (après quelques écoutes).
Titres retenus : We carry on, Machine gun, Magic doors

Revo - Artefacts/...

Un groupe que j'ai découvert sur la compilation JFX bits #2[1] du label Jarring Effects, leurs compos électro posent une ambiance lourde et sombre très élaborée à l'aide de riffs de guitare tranchants et de samples glauques.
Titres retenus : Evil raid, Racine carré "O PI AC", Rain of artefacts

Rise Against - Appeal to reason

Toujours aussi rapide, toujours aussi contestataire, ce nouvel album de Rise Against conserve les bases sans lasser.
Titres retenus : Long forgotten sons, Hero of war, Saviour


Sidilarsen - Une nuit pour sept jours

Sidilarsen confirme encore une fois sa surpuissance avec un album carré, au son sophistiqué et aux textes très travaillés. Une belle prouesse !
Titres retenus : Féline, Le prochain été, Ancienne étoile

Sikh - One more piece

Encore un bel exemple de son français qui tabasse plus fort album après album : Sikh livre ici un skeud énorme, les grattes sont toujours assommantes, le chant est encore plus puissant mais on regrettera une petite baisse d'originalité niveau basse suite à un changement de bassiste.
Titres retenus : 5 seasons, Hammering the sun, Psychotro

Slipknot - All hope is gone

Un nouvel album des 9 fous est toujours un petit événement en soi, que ce soit pour adorer ou chier dessus. Apres un "Vol. 3 : The subliminal verses" pour le moins... discutable, je trouve que ce nouvel album fait mieux que son prédécesseur mais reste toujours inégal malgré quelques titres très efficaces.
Titres retenus : Dead memories, Wherein lies continue, All hope is gone

The Offspring - Rise and fall, rage and grace

Tentative de redressage de barre de la part des plus-tout-jeunes d'Offspring après un "Splinter" plutôt décousu. C'est facile à écouter, quelques titres catchy restent bien en tête, certains rappellent la grande époque "Smash"/"Americana"... très correct pour un groupe punk de cet âge.
Titres retenus : Trust in you, A lot like me, Stuff is messed up

Thrice - The alchemy index (pt. I ~ IV)

Encore mieux que Ez3kiel, Thrice a eu assez d'inspiration ces deux dernières années pour sortir deux doubles albums complémentaires sur le thèmes des quatre éléments que sont le feu, l'eau, l'air et la terre. Les deux doubles albums sont sortis à moins d'un an d'intervalle – "The alchemy index vols. I & II : fire & water", puis "The alchemy index vols. III & IV : air & earth" – et ont la particularité d'être agencés par éléments "opposés" : feu/eau et air/terre, un élément par galette. La confrontation est très palpable sur le premier couple entre le feu sur lequel on trouve des titres puissants, directs et l'eau qui est composé de titres paisibles et lointains ; pour le second couple d'éléments, cette dualité est plus subtile, bien que le disque sur l'air renferme des titres planants et des sonorités assez aiguës tandis que le CD de la terre contient des chansons plutôt acoustiques, qui sonnent assez terre-à-terre... Ceci étant dit, musicalement parlant certaines pistes pourraient être échangées entre ces deux derniers disques que ça n'en serait pas choquant.
Ces deux doubles albums sont une expérimentation assumée par Thrice, et cela s'en ressent : ces albums tranchent net avec le reste de la discographie du groupe, on est très loin des riffs complexes des premiers albums. Toutefois cet exercice de style risqué m'a beaucoup plu, Thrice a prouvé que le groupe en a autant dans la tronche que dans les doigts. Respect.
Titres retenus : The messenger, The arsonist, The flame deluge pour "fire", Digital sea, The whaler, Kings upon the sea pour "water", The sky is falling, A song for Milly Michaelson, Silver wings pour "air" et Moving moutains, Digging my own grave, Child of dust pour "earth"... Pfiouh!

Zebrahead - Phoenix

Excellente galette de la part des californiens de Zebrahead : c'est du gros son catchy à mort, on a du mal a se retenir de headbanger et chanter a tue-tête dans le métro avec de telles chansons.
Titres retenus : Hell yeah!, Just the tip, Two wrongs don't make a right but three rights make a left

Notes

[1] Compilation JFX bits #2 de Jarring Effects