Comme tout bon francophone[1][2], j'ai commencé à pratiquer l'informatique en utilisant des claviers d'ordinateurs dont la disposition est AZERTY. Si ce mot ne vous dit rien faites vous une faveur et ne perdez pas votre temps à continuer de lire ce billet. Il m'est arrivé quelques fois au cours de ma "carrière" de croiser du QWERTY, mais c'était la plupart du temps par accident (un shell Grub au boot, par exemple). De manière générale je n'ai jamais vraiment été gêné par la disposition AZERTY, surtout que dix ans d'utilisation m'ont permis d'atteindre une vitesse de frappe satisfaisante à dix doigts.

J'ai lu dans un message de forum un jour une considération qui ressemblait vaguement à la meilleure disposition clavier, c'est celle avec laquelle on est le plus à l'aise. C'est tout à fait vrai, alors pourquoi changer ? Tout d'abord parce personnellement j'aime bien le changement, je trouve assez sain de [se] remettre en question de temps à autres mais aussi pour des raisons plus pratiques que je vais vous expliquer séance tenante.

Tout a commencé avec une raison très simple : mon Happy Hacking Keyboard au taff est en disposition QWERTY, ainsi que mon Thinkpad. En terme de proportionnalité j'utilise beaucoup plus mon clavier pendant la journée au boulot que le soir chez moi, et plutôt que de perdre en vitesse à devoir maintenir dans ma petite tête deux dispositions de clavier concurrentes et switcher péniblement le matin/soir j'ai préféré adopter le QWERTY sur tous les ordinateurs que j'utilise couramment. Ouais, chuis comme ça moi, chuis un ouf.

Je me permets de citer un passage de la page Wikipedia traitant de la disposition AZERTY :

La disposition azerty n’est pas optimisée pour saisir du français. Ce n’est qu’une variante du qwerty, lui-même non adapté à l’anglais.

J'ajouterais même que l'AZERTY est UN PUTAIN D'CALVAIREdavantage inadapté à l'activité d'informaticien[3] que le QWERTY. Les chiffres ? Obligé de maintenir la touche Shift pour les atteindre ou bien d'envoyer balader sa main à 20 cm pour le pavé numérique. Les caractères non-alphanumériques ? Le pipe ("|"), les accolades, les crochets ? Obligé de maintenir la touche AltGr pour les atteindre, ARE YOU KIDDIN' ME ??!! Mais tout ça n'est rien comparé au plaisir d'avoir le slash et le point directement accessibles et côte-à-côte...

Dans le même esprit, j'ai inversé logiciellement[4] les touches Control et Caps "OH HAI LOOK AT MEH I'M USELESS LOL!" Lock : outre le fait qu'elle soit native sur le HHK, il se trouve que cette disposition est un vrai gain de confort pour quiconque utilise massivement les raccourcis en tous genre. Comme moi.

Alors oui, j'ai perdu en vitesse de frappe et en précision. Il faut être réaliste : les dispositions QWERTY et AZERTY ont beau avoir la plupart des touches en commun, on ne rattrape pas des automatismes mémorisés depuis dix ans en quelques semaines. En ce qui concerne les caractères accentués, je n'ai pas besoin pour le plus gros de mon volume de frappe et je me repose massivement sur le correcteur orthographique pour corriger les mots accentués. Pour le reste, soit je m'en balaycouillah (IM avec les potes), soit je fignole à la main pour les grandes occasions.

Pour les w4rri0r5

Pour ceux que ça intéresse, histoire d'être cohérent entre le shell et les logiciels à interfaces graphiques il est également possible d'utiliser les binkeys GNU Readline sous Gnome (GTK, quoi). Si vous ne l'avez pas deja, ajoutez cette ligne dans votre .gtkrc-2.0 :

include "/home/votrelogin/.gtkrc.mine"

Puis dans ledit fichier/home/votrelogin/.gtkrc.mine, ajoutez la ligne suivante :

include "/usr/share/themes/Emacs/gtk-2.0-key/gtkrc"

Rechargez votre session graphique, et vous pouvez maintenant effectuer des Ctrl+E, Ctrl+A et autres Ctrl+H dans Firefox & co[5] \o/

Il y a un truc qui m'agace profondément dans la variante intl du mapping us de X.org, c'est que l'apostrophe ne soit accessible qu'en tapant deux fois sur la touche (configuration dite "touche morte"). Pour changer ce comportement, dégainez Vim^H^H^Hvotre éditeur de texte favori et ouvrez le fichier /usr/share/X11/xkb/symbols/us. Localisez la section xkb_symbols "intl" et modifiez la ligne suivante :

key <AC11> { [dead_acute, dead_diaeresis, apostrophe,        quotedbl ] };

en

key <AC11> { [  apostrophe, quotedbl,   dead_acute,     dead_diaeresis ] };

Désormais une seule pression suffit pour l'apostrophe, et Shift+apostrophe pour la "double quote".

Notes

[1] Exception faite des Québécois qui utilisent une disposition QWERTY adaptée au Français.

[2] Je sais, je généralise, me faites pas chier à à peine 50 mots du début de mon torchon.

[3] Par informaticien j'entends soit administrateur de systèmes/réseaux, soit développeur.

[4] Sous X.org : setxkbmap -option ctrl:swapcaps -option ctrl:nocaps us intl. Sous Mac (Leopard), allez dans les préférences système "Clavier et souris", puis onglet "Clavier", cliquez sur le bouton "Touches de modification..." et enfin sélectionnez "Verrouillage Majuscule" dans la liste déroulante pour "Touche Contrôle (ˆ)"

[5] Ne fonctionne pas sous Opera car *eh* il n'utilise pas GTK.