the_wrestler.jpg

Et oui il faut le voir. Beau simple et humain. Darren Aronofsky, qui à précédemment réalisé Pi, Requiem for a Dream ou The Fountain, remet encore une fois le couvert pour nous servir un film exceptionnel.

On suit le quotidien de "The Ram", star déchue du Catch des années 80. Un homme qui a tout perdu et qui ne vit que pour sa passion. Bien sur ce parcours évoque forcement celui de Mickey Rourke. Un grand acteur oublié dont la vie a été bousillé par la drogue et la chirurgie esthétique. Et c’est d’ailleurs pour ça qu’il colle parfaitement au rôle. C’est incroyable de réalisme et on a devant nos yeux une émotion pure qui vient nous piquer au cœur même. Bien sur, les autres acteurs jouent également très bien et ont tous une réelle profondeur. On sent le passé, le vécu de chacun et on y croit.

Le thème du catch est en utilisé en toile de fond. Ca peut en rebuter certain mais le tout a été tourné comme un documentaire pour nous montrer les coulisses de ce sport-spectacle. C’est d’ailleurs d’autant plus intéressant car il n’y a presque pas de films là-dessus. On découvre donc cet univers assez particulier sans pour autant empiéter sur l'histoire.

The Wrestler est vraiment un film poignant et très bien mené du début jusqu’au dernier plan, avec un fin qui conclue parfaitement le film. On salut également Clint Mansell pour une bande son qui participe parfaitement à l’ambiance.

Un chef d’œuvre qui mérite largement toutes les récompenses qu’il a eu.