On ne se refait pas. Pendant que ma responsable traite des données, je rédige ce billet. Lors de mon entretien éclair, elle m'avait expliqué son sujet d'étude. Un mois et demi plus tard, je me retrouve propulsé dans un tas de manipulations qui se croisent et je vous avoue qu'il m'arrive de penser qu'il est parfois bon de la fermer et de ne pas poser trop de questions...ce que je ne fais pas, bien sûr.

Pour les plus curieux, l'équipe qui m'accueille travaille sur le rotavirus. Pour faire simple, cette cochonnerie vise plus particulièrement les enfants. N'importe qui peut être infecté. Généralement, le virus pénètre dans les cellules de l'intestin, se réplique et quitte la cellule. Ses clones vont être rapidement évacués par la digestion direction la sortie de secours. Malheureusement, ce virus peut, dans certaines conditions, foutre la merde ailleurs dans l'organisme.

On commence donc par poser des hypothèses sur les voies qu'emprunterait le virus une fois dans la cellule. Viennent ensuite les protocoles et les expériences. Enfin, une fois les résultats en main, nous les traitons et en discutons pour valider, ou non, notre hypothèse de départ sachant que cette dernière repose, par exemple, sur nos propres observations voire sur celles d'autres équipes, dans un autre laboratoire, dans un autre pays.

La progression peut sembler lente, elle l'est de par le temps que prennent certaines étapes de certaines expériences. On en profite pour surveiller nos cultures cellulaires et lancer d'autres expériences. Je me bouffe pas mal de publications histoire de me tenir au courant des avancées.

J'ai pu faire la connaissance de trois stagiaires en master qui ont pu m'expliquer leur routine mais aussi, et surtout, leur projet professionnel. Ils ont bouclé leur stage à la fin de la semaine dernière...je vais me taper toutes les manipulations.
J'ai croisé mes anciens professeurs de médecine : Lacave, Bernaudin, Trugnan et Masliah. Rien n'a changé.

J'espère qu'à la fin de mon stage, je serai fixé sur mon orientation. Je n'y suis que depuis une semaine mais je commence à me faire une petite idée. On en rediscutera.

• rotavirus sur wikipédia