Ces quatre dernières années, j'ai passé mes vacances d'été à bosser dans un cabinet médical, une usine McDonald's et une enseigne de bricolage (2006 et 2007). J'étais caissier, pardon, "hôte de caisse" pour faire plaisir à l'ego des taulières en mal de reconnaissance. Mon contrat ne me permettait pas de prendre de congés pendant la période estivale dans la mesure où lesdites taulières faisaient fondre leur tissu adipeux dans un camping entre les chiottes communes et la tente. Bref, une fois les examens terminés, j'entamais une longue période de taffe pour, finalement, enchainer avec les cours qui commencent début septembre. Oui, comme les écoliers.
On ne va pas se plaindre, hein. Je tiens à mon pouvoir d'achat.

Grand changement en janvier 2008 : je troque enfin mon contrat 15 heures par un collector 9 heures. Il a fallu que je change de secteur, le contrat 9 heures n'existe pas en caisse, seulement en vente. J'atterris au rayon outillage où j'incarne à moi seul la lenteur, si elle devait prendre forme humaine. Sacrés collègues. Si leur cerveau allait aussi vite que leur corps, ils n'en seraient pas là. Je m'égare, mais pas autant qu'eux. Bref ? ok.

Compte-tenu de ma cote dans le rayon, il y a d'infinitésimales chances pour que le boss me propose de bosser à plein temps pendant l'été et, entre nous, je ne vais pas lui en vouloir.
Explications ! Les années passent et le CV tire une sale gueule : échec en médecine, expériences professionnelles sans ligne directrice, etc. Au bout d'un moment, ça fait tache. Je compte, dans la mesure du possible, peaufiner l'ensemble pour l'adapter mon projet professionnel et faire de meilleurs choix dans mon orientation. Comment ? En faisant des stages.

Jeudi dernier, j'avais rendez-vous avec un responsable de laboratoire. Le sujet est très intéressant et l'équipe vraiment sympa. J'ai pu mitrailler de questions les deux étudiants présents et je dois dire que je suis ressorti avec de sérieux éléments de réponse. Normalement, je devrais pouvoir intégrer l'équipe à partir du 20 juin, si je ne passe pas au rattrapage, pour une période de six semaines...ce qui me laisse donc le mois d'août pour ne rien faire, rien, absolument rien de productif. La loose, telle qu'on la pratique quand on est jeune et insouciant. J'en bave déjà.

J'oubliais. Le stage aura lieu à Saint-Aintoine.