Ces huit semaines m'auront tout de même permis d'écrire, beaucoup, et de passer du temps avec la famille, prendre contact avec de vieux potes de médecine, taper le foot et claquer le basket dans la bonne humeur, sans (vraiment) se soucier du lendemain.
J'ai donc eu l'occasion de revoir, par deux fois, Thomas et Jérôme, les vieux compères de Saint-Antoine. Nous avons passé quelques heures ensemble à faire le tour des boutiques de jeux vidéo du côté de République ou finalement rien n'a changé : on vend tout et surtout n'importe quoi. Des tarifs défiant toute concurrence, oui ! La concurrence n'oserait pas faire payer un bonus de précommande au prix fort...

 

 

 

 

12h30, nos estomacs sonnent l'heure du déjeuner. J'avais pour but de faire découvrir aux potos le chawarma, spécialité libanaise. Direction le Marais. À la vue des ingrédients, Jérôme et Thomas ont décidé de passer leur tour, ce sera pour une prochaine fois, j'espère. Ces traîtres iront jusqu'à déjeuner chez Ronald !
Nous nous dirigeâmes vers le RER pour passer l'après-midi chez Geronimo essayant les dernières nouveautés et révisant nos classiques sur Xbox, PlayStation 2 et GameCube. J'ai eu l'occasion de découvrir une des passions de notre hôte : assembler et peindre des personnages tirés d'univers heroic fantasy dans le but de les mettre en scène sur des plateaux pour, la plupart du temps, reconstituer des batailles. Ici, la trilogie de Tolkien était à l'honneur. Bluffant ! Le niveau de détails est tout bonnement impressionnant. Ce travail de précision force le respect.
Pour clore la journée, j'ai tester The Elder Scrolls IV : Oblivion, sur PC. Ce RPG à l'occidentale propose une aventure dans des décors enchanteurs dignes des paysages néo-zélandais filmés par Peter Jackson ! Nous sommes repartis en décidant de trouver un moment pour se décrasser au basket. Ce fut chose faite, le 17, sur le terrain de mon ancien collège. Pour l'occasion, Michel s'est joint à nous. Ce lundi de Pâques ensoleillé fut l'occasion d'affronter les Monkeyz Brunet.
De très bons moments.

Faits /!\RARES/!\ : les passages de Gore à la maison :þ
Nous avons traditionnellement sorti le Street Fighter 3.3. Le bougre garde la main : 10 à 4..."écrasante victoire". Deux fessées en à peine plus d'une semaine, dur...

Malheureusement, il n'a pas pu terminer de visionner Collision, un film très intéressant à la réalisation de qualité. Sans prétention, ce film a su s'affirmer, du bon. Enfin, le dernier weekend avant la reprise, RomZ a fait une apparition l'espace d'une après-midi. La PlayStation 2 n'aura jamais autant tourné qu'en période de grève ! Mon coéquipier a pu constater, en même temps que moi, l'incontestable qualité d'un des meilleurs FPS disponibles sur le marché des consoles de salon : Black, développé par le studio Criterion récemment racheté par EA. Les développeurs de la série Burnout ont développé un moteur performant. La PlayStation 2 crache ses tripes ! Bref, il y a de quoi faire. En juillet, ma console ne risque pas de voir le jour.

Jeudi 20, j'accompagne ma petite sœur à un mini-concert se tenant à la Fnac St-Lazare. Les lieux me rappellent la déception Kojima...l'attente fut aussi longue mais faisant parti des premiers à faire la queue, nous avons eu des tickets nous assurant les dédicaces, yeah ! J'oubliais, l'artiste n'est autre que Juanes, talentueux chanteur colombien qui compose et joue ses musiques avec une passion communicative. Devant un publique majoritairement composé de colombiennes, Juan a interprété trois titres : la camisa negra, a Dios le pido et la paga. Sympa !

 

Et pour finir, petite séance ciné, vendredi soir, avec Tomtom, V pour Vendetta ne nous aura pas déçu.

Mériadec n'a pas pu se joindre à nous, le concours approche, on se verra après, je ne me fais pas de soucis. Quant à Justin, il va falloir déterrer le cercueil vide : el amigo est toujours vivant ! Si si les gars ! J'ai réussi à l'avoir au téléphone mais nous n'avons pas pu nous accorder pour tous nous réunir quelques heures. Espérons que le temps n'aura pas raison de nos bons souvenirs.

[entrée dans la warpzone de Jussieu]

Hier, dès les premières minutes, le prof nous explique que des cours auront lieu les samedi. Les examens sont bel et bien repoussés à fin juin. Le premier exam' arrive déjà, ce sera mardi prochain, en mathématique, alors que nous n'en sommes qu'aux rappels de terminal...le seul asile au monde qui soit dirigé par des fous, je vous l'avais dit.