soolbox - Le soolblog!

La tribune

  • Ben : 07/10/2014 23:56
    imgur.com/hGRGs...
  • ulysse 11/03/2014 13:16
    Pouet
  • Gore 07/03/2014 14:31
    de nada o/
  • DoK 07/03/2014 10:39
    Et gracias au bro' pour avoir remis SB en ligne. :')
  • DoK 07/03/2014 10:38
    Billet du 15 janvier 2013 en ligne. ;)
  • DoK 07/03/2014 10:28
    Hello Soolbox !
  • Gore 04/03/2014 17:28
    BACK DANS LES BACS \o/
  • Tom 29/10/2013 14:09
    www.youtube.com...
  • Gore 22/10/2013 11:56
    Sympa la pub de Sony, "For The Players Since 1995" : www.youtube.com...
  • DoK 15/10/2013 22:37
    Putain, je n'avais rien capté à ce qu'il disait. xD
  • santx 13/10/2013 09:52
    'tain je l'avais complètement oublié ce Jingle x'D
  • Tom 12/10/2013 08:51
    ^^ www.commitstrip...
  • Tom 04/09/2013 19:18
    www.youtube.com...
  • Ben : 16/08/2013 18:49
    www.techeblog.c...
  • Tom 06/08/2013 14:23
    Le progrès : www.clubic.com/...

Catégories

Cinéma

Fil des billets

mardi 4 décembre 2007

Ghost Rider

Ce film est simplement la crème des portages des comics MARVEL sur grand écran. C’est un peu comme l’aboutissement d’une carrière. La consécration à la fois aux comics et au cinéma d’action américain. Et c’est peu de le dire car c’est le même loser qui avait adapté Daredevil. Comme on dit la bas : le meilleurs avec les meilleurs.

Lire la suite...

lundi 21 mai 2007

Spiderman 3

Alors que jusqu'ici la saga des Spiderman faisait figure d'exception - avec les deux premiers Batman - au milieu de ce tas de merde que sont généralement les adaptations cinématographiques de BD et de jeux vidéo[1], Sam Raimi a craqué et la trilogie se termine sur un volet honteusement fade et politiquement correct au vu de ce qui aurait pu (dû ?) se passer sur un passage du comic book relatant l'histoire de Venom. Le nerd en moi est indigné.

Notes

[1] J'attends de voir l'adaptation de Metal Gear Solid pour savoir si oui ou non je peux cesser de croire en l'Humanité.

Lire la suite...

mercredi 18 avril 2007

Day Break

Parfois on vous parle des films qu'on a vu mais très rarement, voire jamais des séries qu'on adore et qu'on suit chaque semaine. Pour changer, je vais donc vous présenter Day Break.

Lire la suite...

jeudi 15 mars 2007

300 facts

Le film ne sort dans les salles françaises que mercredi prochain, mais comme chez sOOl on a la classe DoK - qui avait déjà très bien présenté le film l'année dernière -, SantX et moi-même sommes allés le voir en avant-première au Grand Rex hier soir. Et plutôt que de me lancer dans une review titanesque voici quelques facts... spartiates.

Lire la suite...

lundi 19 février 2007

Saw III

Ce qui au départ était bien parti pour être le challenger le plus sérieux à la référence en la matière de thriller gore - l'indétrônable Seven - s'est rapidement transformé en un délire de saga blockbusteresque de cinq volet (pour l'instant). Mais qu'est donc devenu ce film sans prétentions au "petit" budget qui a surpris le monde entier en 2005 grâce à son scénario audacieux - bien que pêchant un peu vers la fin, erreur de jeunesse dirons-nous -, restant malgré ça la tentative la plus crédible de renouveler le genre depuis dix ans...

Lire la suite...

jeudi 11 janvier 2007

The Fountain

Darren Aronofsky nous sort son nouveau film. Après Requiem for a dream - devenu un classique par son ambiance -, le réalisateur nous pond un film de science-fiction entre réflexion psychologique et poésie.

Lire la suite...

vendredi 3 novembre 2006

Le labyrinthe de Pan

Hier soir je suis allé voir, comme vous avez dû le deviner Le labyrinthe de Pan, dernier film de Guillermo Del Toro qui a réalisé notamment Hellboy et Blade II. C'est donc avec étonnement qu'on le retrouve aux manettes de la réalisation de ce film, certes fantastique aussi, mais à des lieues des univers bourrin et futuristes que sont les deux nanards pré-cités.

Que ceux qui s'attendent à lire ici un synopsis du film veuillent prendre la peine de faire un man allocine.fr, je me contenterai de dire que j'ai beaucoup aimé Le labyrinthe de Pan : je trouve ce long métrage bien mené du début à la fin, on est plongé dans l'ambiance grâce aux excellents décors et costumes (quelques petits clins d'oeil à Tim Burton) et les acteurs sont très convaincants. Que du bon. Si j'avais à chipoter, je dirais comme me l'a fait remarquer djo que le côté fantastique de l'histoire ne se marie pas à la perfection avec le contexte historique dans lequel elle se déroule, mais cela ne gâche rien pour autant. Hop, goto: cinéma ! :p

lundi 23 octobre 2006

300

Amateur de la Grèce antique, c'est avec un grand plaisir que je vous présente ce film reprenant un épisode de la riche et torturée histoire de ce peuple. Avant de devenir une marque de chocolats, Leonidas fut connu comme le légendaire roi des Lacédémoniens de 491 à 480 avant J.C.

Lire la suite...

lundi 25 septembre 2006

A Scanner Darkly

Encore une reprise d’une nouvelle de l’auteur spécialisé dans la science fiction. Cependant alors qu’on peut s’attendre à du Total Recal ou à du Paycheck, avec un univers bien détaché du présent, on se retrouve avec un film qui n’à rien avoir avec ce domaine, mais alors rien...

Lire la suite...

samedi 24 juin 2006

V for Vendetta

Alors que depuis quelques semaines je peine à trouver un film qui me captive, j'ai décidé de refaire vainement une tentative ce soir en regardant V for Vendetta. Grand bien m'en a pris : ce film va épuiser ma réserve de superlatifs pour le mois.

DoK a écrit un excellent billet sur le film, si bien que je ne vous raconterai rien de l'histoire.

V for Vendetta, outre le fait qu'il soit un blockbuster américain est un film tout ce qu'il y a de plus subversif : les répliques-réflexions y sont tellement nombreuses qu'elles font office de ponctuation, et la toile de fond est on-ne-peut plus réaliste par les temps qui courent.


Une expression intrigante malgré ce sourire figé : ce masque lui-même est source de réflexion.

Un long-métrage fort, à l'esthétique réfléchie - "Wachovsky inside" oblige - qui ravira tous ceux qui apprécient les films qui font réfléchir. Les acteurs y sont crédibles - mention spéciale à Hugo Weaving dont la gestuelle est tellement bonne qu'il m'arrivait parfois de croire que l'expression sur son masque changeait -, l'ambiance musicale magistrale ; certains passages du film sont réellement poignants, tel l'histoire de la femme qui raconte la fin de sa vie sur un morceau de papier toilette.

- page 2 de 5 -